l' Association Française de Créations de Valeurs pour un Développement Equitable et Durable

Projet commun aux deux associations :
Centre d'Education de Base Non Formelle (C.E.B.N.F.) et de formation professionnelle, adossé à des activités génératrices de revenus pour en assurer la pérennité à Tougouzague (secteur de Ouahigouya - Province du Nord au Burkina)

jeudi 10 mars 2016

MERCREDI 9 Départ de Tougouzague vers Ouaga

levée à 5 H pour laver les draps, la moustiquaire, ranger tout
à 8h je vais dire au revoir aux enfants de l'atelier couture et à Nikiema qui est content d'eux, ils progressent et je vois sur le tableau que bientôt ils vont aborder la coupe !!

c'est pratique dans la classe il y a deux tableaux donc un pour la couture et l'autre pour l'alpha

Ensuite banque pour verser les subventions, rendez-vous avec Abdoulaye et Omar (le trésorier) pour lui remettre tous les tableaux que j'ai faits précisant la destination des subventions etc....
passée chez Noboga pour récupérer les fiches techniques pour le solaire : ce n'est toujours pas prêt
Abdoulaye y repassera et me les enverra par mail.
Retour à Tougouzague pour dire au revoir à Boureima puis retour au CEBNF pour dire au revoir aux femmes de l'alpha. Mais je n'y trouve que  Abibou la formatrice qui est entrain d'inscrire la leçon du jour au tableau. Elle me montre les cahiers de devoirs des femmes  : beaucoup de très bonnes notes ; elles aussi suivent bien.
 Salimata, la pdte du groupement vient pour dire qu'il y a eu un décès et donc les femmes sont parties pour saluer la famille, elles ne viendront pas aujourd'hui. Bon comme je dois prendre la route je confie à Salimata le soin de leur transmettre mon au revoir et mes vœux qu'elles réussissent l'examen de 2° Année de français.

Je prends ensuite la route et m'arrête à Gourcy (45 Kms) pour saluer Francine et déjeuner à son auberge mais elle n'est pas là. J'appelle Halizatta aussi et elle m'invite à déjeuner : ris sauce avec pintade. Super ! 
me revoici donc sur la route de Ouaga. Il fait très chaud et je pense m'arrêter à Bousse pour me rafraichir et faire reposer "Expressia". Mais je dois m'arrêter avant car tous les voyants s'allument d'un coup !! elle chauffe énormément !  Une bande de jeunes s'arrêtent, on attend, on remet de l'eau (même ma  bouteille d'eau Lafi à boire !!) mais rien à faire elle ne redémarre plus. Très gentils ils me proposent de me tracter jusqu'à Bousse où il devrait y avoir un garage. le garagiste étant introuvable ils me proposent de me tracter jusqu'à Ouaga. On achète une corde un peu plus longue que celle que j'avais dans la voiture est bien courte et nous voilà partis.   Arrivés à ouaga, ils me laissent au grand rond point de Tanpuy (quartier où ils habitent) et me souhaitent bonne chance !!  je les dédommage de tous leurs efforts pour moi.   Entre temps j'avais prévenu que j'étais en panne car Jourata m'attendait dans l'après midi. Isso a téléphoné à Kassoum pour qu'il vienne me chercher. Re tractage jusqu'au garage où Isso m'attend  et nous arrivons à la maison à 19 H.   Fatiguée mais contente d'être enfin !! arrivée à destination..
depuis j'attends des nouvelles d'Expressia. Kassoum doit me téléphoner ce soir !

ce matin quelques courses avec Jourata qui trouve qu'il fait trop chaud !! Demain RV avec Mr Diallo
puis avec un transitaire pour voir les prix du dédouanement du matériel pour l'installation solaire.

A très bientôt     le retour est prévu lundi soir arrivée Toulouse mardi matin

Aucun commentaire:

Publier un commentaire