l' Association Française de Créations de Valeurs pour un Développement Equitable et Durable

Projet commun aux deux associations :
Centre d'Education de Base Non Formelle (C.E.B.N.F.) et de formation professionnelle, adossé à des activités génératrices de revenus pour en assurer la pérennité à Tougouzague (secteur de Ouahigouya - Province du Nord au Burkina)

lundi 18 septembre 2017

13 14 15 16 septembre



MERCREDI 13 SEP 2017 – départ Dan pour Ouaga
Voyage sans problème et bonne arrivée à 15 h 20 à Ouaga où Isso est là pour m’accueillir.
Soirée en famille où je retrouve aussi tous les étudiants vivant chez Isso.
L’express a été réparée (chassis………..) et le contrôle technique étant OK le garagiste la ramène à la maison.
Dans la nuit : très gros orage et vent violent. (qui nous l’apprenons le lendemain a provoqué des dégâts, entre autre sur les réseaux tél /internet)
JEUDI 14
Diverses courses : banque, assurance express, achat d’unités pour la connexion internet etc. …
Visite d’amis et contacts téléphoniques avec Bintou et Omar qui me demandent de venir le plus rapidement possible……….. il y a des dossiers à faire, des décisions à prendre………….
Isso informe que nous sommes invités à la cérémonie de retour de la Mecque d’un de ses amis,Banse, samedi matin à 9 hres à Ouahigouya.
Je partirai avec Zourata vendredi après midi. Isso ayant des obligations ira avec d’autres amis samedi très tôt
VENDREDI 15
Voyage de Ouaga à Ouahigouya. L’express ne roulant pas vite !! Nous arrivons vers 19 hres donc il fait nuit. Nous entamons la route vers Tougouzague (soi-disant praticable) ………… galère : la route est inondée (c’est encore la saison des pluies) sans parler des radiers (environ 70 cm d’eau et énormément de pierres, trous…..) Bref : je rate l’embranchement du village (qui a été transformé depuis l’an dernier) et après quelques kilomètres, je me retrouve enfin devant le collège de l’amitié. Le paysage ayant changé (il y a des cultures partout en cette saison) je préfère
appeler Boureima (le gardien) pour qu’il vienne nous rejoindre (ce n’est pas loin) et me guider.Au final, vers 20 h 30 nous parvenons à l’hébergement. Ouf ! Il fait très chaud dans la chambre mais heureusement le ventilateur fonctionne.
SAMEDI 16
Après un petit déjeuner auquel j’ai convié Boureima et le gardien du CEBNF, Boureima nous faitfièrement visiter le jardin : effectivement les arbres sont beaux, le moringa a beaucoup poussé. Il y a des cultures partout autour : haricots, arachides, mil………..
Brève rencontre avec la Présidente du groupement féminin car nous devons partir pour la cérémonie d’el Hadj.
La route est quand même un  peu moins difficile puisqu’il fait jour. Nous passons saluer Bintou et j’y retournerai après la cérémonie.
Celle-ci est « gâtée » par un gros orage et tout le monde doit s’abriter dans diverses chambres.
Les rues sont inondées et quand j’arrive chez Bintou, l’express cale dans une énorme flaque. Mais ici « y’a pas de problème » j’arrive à redémarrer et deux jeunes poussent, je peux garer devant chez Bintou.
Discussion, appel au Président de l’ACVDED pour qu’il convoque une réunion de bureau. Ce sera mardi 16 H.
Pas question d’envisager repartir à Tougouzagué en voiture après cette forte pluie. C’est Assami, un jeune étudiant qui vit chez Bintou qui me raccompagne à moto. Après une panne en plein milieu d’un radier, nous arrivons quand même.
Tout le monde est content de la pluie, si rare ici et nécessaire pour les cultures.
Pour mes déplacements ça va être un peu difficile mais ……… il y a toujours des solutions ! Installation, ménage………… Boureima a fait monter l’eau dans le polytank. Malheureusement le robinet de la douche ne ferme plus. J’appelle Noboga qui est très content de me voir de retour (nous sommes des bons clients). Il est à Ouaga mais envoie son employé.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire