l' Association Française de Créations de Valeurs pour un Développement Equitable et Durable

Projet commun aux deux associations :
Centre d'Education de Base Non Formelle (C.E.B.N.F.) et de formation professionnelle, adossé à des activités génératrices de revenus pour en assurer la pérennité à Tougouzague (secteur de Ouahigouya - Province du Nord au Burkina)

samedi 30 septembre 2017

vendredi, samedi

Vendredi matin Abdoulaye est allé chercher Mr TRAORE et l'amène à Tougouzagué

Mr Ali Traoré a fondé une association regroupant les producteurs de moringa sur ouahigouya et qui s'occupe de former les groupements essentiellement féminins à la culture, la transformation et la commercialisation des produits

Son association "VIIM YOONDO" ("bonne action") est reconnue par les services de l'environnement, le ministère de l'emploi, celui de la rcherche scientifiue et la FAO pour organiser les filières des Produits Forestiers Non Ligneux (PFNL) : moringa, ananas, baobab...........

nous lui exposons ce que fait notre association et les raisons qui nous ont mené à planter et vouloir transformer le moringa. Il visite notre plantation et suggère (comme nous comptions le faire) l'installer un système de goutte à goutte pour l'arrosage, étant donné la superficie. Il conseille pour l'augmentation de la superficie de planter (comme nous l'avions fait en début 2016)  sur des planches dans lesquelles nous aurons pu planter, oignons, carottes ou choux qui poussent bien ici.
il faudra aussi mettre du fumier (je me suis déjà renseignée auprès de Boureima : la charrette coûte 2000 F et il en faudra environ 3.

Mr Traoré n'est pas très au courant concernant les certifications d'origine, tests phytosanitaires car "ils n'en sont pas là". Ils n'ont pas envisagé d'exporter et ici : pas besoin de tous ces papiers !!! Pour cela il faut voir le Laboratoire National à Ouaga et la Chambre de Commerce à Ouaga également.

ce qui les intéresse c'est que la production soit faite dans de bonnes conditions d'hygiène, que la culture soit sans produits chimiques ni pesticides etc et qu'ils puissent garantir une qualité égale quelle que soit les producteurs (au sein de leur union) afin de pouvoir regrouper les produits finis issus de différents groupements pour honorer les commandes importantes.

Nous pensons que nous pourrions adhérer à cette association. Nous en parlerons en Bureau et décidons de rester en contact avec Mr Traoré pour la suite.


...........  desolée  je dois vous quitter   plus de connexion           a bientôt

Aucun commentaire:

Publier un commentaire