l' Association Française de Créations de Valeurs pour un Développement Equitable et Durable

Projet commun aux deux associations :
Centre d'Education de Base Non Formelle (C.E.B.N.F.) et de formation professionnelle, adossé à des activités génératrices de revenus pour en assurer la pérennité à Tougouzague (secteur de Ouahigouya - Province du Nord au Burkina)

mercredi 19 septembre 2018

MERCREDI 19

Depuis le début de la semaine, ça bouge et du coup (normal !!)  la motivation se démultiplie
et les bonnes nouvelles se succèdent

Ce matin avec Bintou RV aux services de la Direction Régionale de l'environnement

nous rencontrons en premier lieu Mr PAKO Adama, technicien à qui nous expliquons notre projet "moringa" et "jardin nutritifs (moringa/baobab/oignons)" et faisons état des rencontres de l'an dernier; Je lui remets le canevas de demande que Mr Wangrawa ( de l'APPFNL) nous avait donné pour faire la demande en matériel, conseils........
il propose de constituer un dossier complet avec tous les éléments que nous lui avons donnés sur notre projet : ce qui existe plus les extensions...............  projet qui reprendra l'ensemble à ce jour et permettra de faire une demande auprès de l'Agence pour la Promotion des Produits Forestiers Non Ligneux (APPFNL).    Il doit partir la semaine prochaine au Mali mais travaillera sur ce dossier la semaine suivante

Rencontre ensuite avec Mr SANAGO, le Directeur Régional de l'environnement
qui nous félicite pour notre projet et reconfirme que le moringa est maintenant ''trop'' demandé puisque la production ne suffit pas. Il rapporte qu'en effet, quand ils étaient jeunes, il consommait le moringa dans les sauces comme pas mal d'autres plantes, sans savoir qu'il contenait beaucoup d'éléments utiles pour la santé, mais qu'ensuite une croyance s'était répandue qui laissait croire que planter du moringa dans sa cour "portait malheur"  ce qui avait entraîné une désaffection de ce produit.  Maintenant, les populations commencent à être informés des bienfaits de cette plante et c'est pourquoi la demande serait redevenue particulièrement forte
la poudre de Baobab, également consommé dans les sauces, est reconnue également comme étant bénéfique à la santé et elle se vend actuellement plus cher que le maïs.

Ils avaient 5000 Plants qu'ils ont déjà distribués mais va se mettre en quête d'en trouver pour nous à un prix raisonnable (100 Fcfa =0.15 €) et propose de nous envoyer ses techniciens dans les jours à venir pour nous conseiller et organiser les plantations avant la fin de la saison des pluies)
Ils pourront aussi expliquer au gardien et autres personnes qui seront mobilisées comment préparer une fosse fumière et l'organisation adaptée à la population rurale

la photo ne passe pas aujourd'hui    je réessaierai plus tard

Après la Direction de l'Environnement, Bintou me propose d'aller à la Directin Régionale de l'Agriculture du Nord  (DRAN), déjà rencontrée l'an dernier et qui nous a fourni le système goutte à goutte.
Nous voilà donc parties là bas.
Il faut préciser que Bintou est connue à Ouahigouya de toutes les directions régionales : elle a monté petit à petit sa propre entreprise de produits alimentaires ''FASO RI SONGO'' et depuis l'an dernier a construit une nouvelle unité de production de farine infantile car elle a obtenu deux marchés pour lesquels elle produit 20 Tonnes par an + 10 Tonnes qu'elle vend aux particuliers. Elle a également depuis cette année été à l'origine de la Coopérative des transformatrices du Nord dont elle est la Présidente. Cette coopérative a organisé une foire exposition pour faire connaître ses produits avec le parrainage du Gouverneur et des autorités locales et le Gouverneur a recommandé à toutes les directions régionales de les soutenir. Elle distribue ses produits grâce à un réseau de vendeuses, boutiques sur Ouahigouya mais aussi Ouagadougou, Kaya, Bobo etc..  et participe à toutes les foires agro alimentaires au Burkina, Côte d'Ivoire, Niger où elle a obtenu déjà plusieurs prix.

A la DRAN, nous rencontrons le Directeur Régional qui est fort occupé car le Ministre arrive demain pour une visite sur le terrain
Nous voyons ensuite Mr Lamoussa Ouedraogo, Responsable de l'aménagement hydraulique et la promotion des techniques d'irrigation pour la région du Nord/
Nous faisons le récit de nos rencontres de l'an dernier avec ses services et l'obtention d'un système goutte à goutte à prix réduit grâce à une opération subventionnée . Il nous informe que cette opération va reprendre.
Nous lui exposons donc notre situation et nos projet et il propose de venir voir sur place (d'ici à la fin de la semaine) nos installations. Il fera une étude sur la capacité de notre puits, la pompe solaire....pour l'irrigation (c'est sa spécialité) et un diagnostic accompagnés de ses propositions et devis éventuels.

J'accompagne ensuite Bintou sur son unité de production de farine où une dizaine de personnes sont entrain de trier les arachides, torréfier le soja, tamiser le mil...........   Je visite les différentes pièces du bâtiment de transformation (après avoir revêtu l'uniforme indispensable : blouse, protection sur les cheveux, chaussures spéciales..........  tout ça pour l'hygiène bien sûr)


de retour enville, Abdoulaye m'appelle pour m'annoncer qu'il a vu Mr Zida, instituteur que nous avions rencontré l'an dernier et qui est toujours intéressé à venir travailler au CEBNF en remplacement de Mr Sanou.  Il va revoir le DPENA dans ce sens;;
Voici donc toutes les bonnes nouvelles du jour

Demain matin : un électricien vient pour ce qui concerne l'électrification solaire,
demain après midi : réunion de bureau et rencontre avec les femmes et les personnes qui veulent travailler au jardin (clôture, plantations.........)

à bientôt
Dan







Aucun commentaire:

Publier un commentaire