l' Association Française de Créations de Valeurs pour un Développement Equitable et Durable

Projet commun aux deux associations :
Centre d'Education de Base Non Formelle (C.E.B.N.F.) et de formation professionnelle, adossé à des activités génératrices de revenus pour en assurer la pérennité à Tougouzague (secteur de Ouahigouya - Province du Nord au Burkina)

mardi 8 novembre 2016

suite réunion Bureau

me revoici. Hier j'ai eu beaucoup de visites : Noufou, la postulante formatrice coupe-couture, Mr Sanou l'instituteur, puis Abdoulaye, Omar et en fin de soirée Mousso (qui était chez Bintou avant et travaille désormais chez Kadiami)

donc je reprends pour la réunion du Bureau :
la comptabilité est mise à jour. (intérêts Coopec Galor de 2014 et 2015 Versés en Avril 2016) etc
Nous sommes donc d'accord et je saisis le tout.

Autres points discutés :
le taxi-moto : le loueur n'ayant pas payé la totalité du montant qu'il devait, ni l'assurance, contrôle technique comme il s'y était engagé, le bureau avait décidé de lui demander de le rendre. Ce qui a été fait. Désormais il ne sert pas. Le frère de Boureima a proposé de le louer mais nous ne l'avons pas rencontré encore. Abdoulaye et Omar pensent qu'on ferait mieux de le revendre. Seydou et moi pensons qu'il vaut mieux d'abord se renseigner sur le prix auquel on pourrait le vendre et voir si c'est intéressant (on l'avait payé environ 1 million de FCFA en juin 2014) et si non on le relouera.
Il n'y a pas d'argus ici mais ils vont se renseigner du prix et on verra la suite.

pour le maquis : Mady qui avait repris le maquis ne venait pas régulièrement et donc très peu de clientèle. Abdoulaye a arrêté le contrat mais Mady doit  encore de l'argent à l'association.
le frère de Boureima voudrait le louer mais pour faire seulement du café et quelques petits plats.
Ils définissent le prix qu'on pourrait louer et qui lui sera proposé.

Moringa : j'informe des différentes rencontres et de ce qui a été fait avec mr Bagaya. Du fait qu'on demande à Boureima le gardien de s'occuper des plantations de moringa je propose d'augmenter son salaire. Il sera donc payé désormais 40 000 Fcfa au lieu de 35000.  Approuvé par le Bureau et ok avec Boureima.

Suite des opérations jours suivants

Aucun commentaire:

Publier un commentaire